Pages Navigation Menu

EDF condamné pour mauvaise gestion d’un incident

EDF condamné pour mauvaise gestion d’un incident

Le géant français de l’énergie EDF a été condamné cette semaine pour mauvaise gestion d’un incident survenu à la centrale nucléaire de Fessenheim.

Le tribunal de police de Guebwiller a condamné l’entreprise pour violations des “règles techniques générales” lors de la gestion de cet incident survenu en 2015, comme le rapporte Reuters.

L’exploitant de la centrale nucléaire n’avait pas su déterminer de manière adéquate les causes de l’incident, une faute classée au niveau 0 de l’échelle internationale Ines.

Fin février 2015, l’énergéticien français avait mis à l’arrêt le premier réacteur de Fessenheim, arguant un défaut d’étanchéité. Malheureusement, c’était une rupture de tuyauterie qui avait mené au déversement de plus de 100 m3 d’eau radioactive en salle des machines. Et le 5 mars, l’Autorité de Sûreté Nucléaire avait identifié une nouvelle fuite lors d’un contrôle.

EDF est donc condamné à verser 3000 euros à 3 associations antinucléaires, ainsi qu’à une amende de 3500 euros. Une bagatelle pour une si grande entreprise.

Rappelons que François Hollande avait promis la fermeture de la centrale de Fessenheim, maintenant âgée d’une quarantaine d’année. Cette fermeture, prévue pour 2018, pourrait toujours être annulée par son successeur à l’Élysée.